Menu

Actualités

2016-09-22-dif_et_comp__11_

L’ESAT ‘’ CAT Notre Avenir’’ s’engage dans une démarche de Reconnaissance des Acquis de l’Expérience avec Différent et Compétent Réseau

L’ESAT ‘’CAT Notre Avenir’’ de Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) vient de rejoindre l’association nationale Différent et Compétent Réseau qui propose aux travailleurs handicapés de s’engager dans une démarche de Reconnaissance des Acquis de l’Expérience. Une conviction : personne ne sait rien faire et tout le monde mérite d’être reconnu dans ses acquis et ses savoir-faire.

 

L’initiative a vu le jour il y a dix ans, dans les ESAT de Bretagne, alors nommés CAT, centres d’aide par le travail. Elle s’étend aujourd’hui progressivement dans toute la France : « Nous avons souhaité nous engager dans ce dispositif de Reconnaissance des acquis de l’expérience, confie Pascal Chesnais, directeur de l’association Notre Avenir. Reconnaître les compétences est valorisant pour chacun et essentiel pour progresser. Avec Différent et Compétent, il n’y a jamais de sanction : on s’attache à reconnaitre ce que chacun sait faire, plaçant ainsi la personne et toute l’organisation dans une démarche constante de progression ».

2016-09-22-dif_et_comp__4__-_copie

Deux ouvriers en espaces verts s’engagent

D’emblée, Alexandre Paillas, 22 ans, et Xavier Dauvé, 22 ans, ont accepté la proposition que leur faisait en juillet dernier, leur moniteur Denis Martin : « Nous avançons ensemble tous les trois, au rythme de la formation à laquelle je participe. Je vais accompagner Alexandre et Xavier dans cette progression pour qu’ils puissent énoncer leurs acquis au regard du référentiel-métier jusqu’à la présentation d’un dossier de preuve devant un jury en décembre prochain ». « Je n’ai jamais eu de diplôme dans ma vie, confie Alexandre. Je vais enfin avoir une reconnaissance, un document officiel qui certifie ce que je sais faire dans mon travail. C’est la preuve de mes compétences et je suis très motivé pour faire Différent et Compétent jusqu’au bout… » « Ca peut ouvrir vers d’autres entreprises, après le CAT, comme les communes, des entreprises, poursuit Xavier. Ça peut aussi ouvrir vers d’autres métiers comme la maçonnerie par exemple… On est surpris, quand on regarde le référentiel, de découvrir tout ce que l’on sait faire ! On n’imaginait pas qu’on savait tout ça… »

Rendez-vous est pris à Quimper en juillet

Déjà, l’engagement d’Alexandre et de Xavier, crée une émulation au sein de toute l’équipe. « L’atelier, l’établissement deviennent une organisation apprenante, commente Patrice Ruanlt, adjoint technique, responsable des équipes Espaces verts de l’ESAT et de l’Entreprise Adaptée et référent Différent et Compétent pour l’association. Les compétences sont reconnues conformément au référentiel de droit commun, un document qui est le même pour tous les citoyens en France». Les deux ouvriers paysagistes ont jusqu’au mois de novembre pour se former et rédiger leur dossier de preuves. Alors, ils présenteront leurs savoir-faire en fin d’année devant un jury, organisme valideur du ministère de l’Agriculture, avant de recevoir leur attestation de compétences, avec l’ensemble des candidats de Bretagne, à Quimper en juillet 2017.
Propos recueillis par Tugdual Ruellan.

Source article : Tugdual Ruellan

http://www.tugdual-ruellan-communication.eu/index.php?post/2016/10/06/LEsat-CAT-Notre-Avenir-sengage-dans-une-demarche-de-Reconnaissance-des-acquis-de-lexperience-avec-Different-et-Competent-Reseau