Menu

Actualités

restaurant

Les différents ateliers de l’ESAT Notre Avenir bientôt à plein régime

Si l’activité était encore à 85 % la semaine dernière, les différents ateliers de l’Esat Notre Avenir devraient bientôt retravailler à plein régime, excepté pour les personnes fragiles.

« Le service espaces verts avec l’entreprise adaptée a redémarré le 15 avril, raconte le directeur de l’établissement, Pascal Chesnais, de Bain-de-Bretagne. Un travail avec 12 binômes, soit deux par camion, l’un devant, l’autre à l’arrière en croix pour éviter la proximité. »

Une reprise avec la tonte seulement, ni tailles ni massifs. « Toutes les mesures de protection ont été prises, comme matériel attitré, désinfection systématique, etc. » La pépinière avait ensuite rouvert le 22 avril, après une fausse alerte le 7 avril où il a fallu refermer les portes après une journée seulement.

« Tout cela parce que nous n’étions pas restés ouverts dès le début, et parce que nous ne vendions pas d’aliments pour animaux. » En effet, dès le début du confinement, le 17 mars, tous les travailleurs handicapés sont restés chez eux, 150 personnes de l’Esat et 30 salariés de l’entreprise adaptée.

« 20 des 26 résidents du foyer sont restés confinés jusqu’au 2 juin, avec juste la possibilité de sortir dans l’espace extérieur du foyer. » Seuls des encadrants ont poursuivi certaines activités au ralenti, comme l’entretien des plants en pépinière.

« Nous avions 150 000 plants de légumes et 250 000 de fleurs. » À la torréfaction, même scénario. « Quelques jeunes sont venus aider deux semaines en CDD. » Le personnel administratif quant à lui, a télétravaillé plusieurs jours. « Les moniteurs se sont parfaitement adaptés pour aider leurs collègues, grâce à une forte implication et des équipes soudées. »

Reprise progressive

La reprise s’est faite peu à peu avec une dizaine de travailleurs en espaces verts et pépinières. Ils étaient 40 % à retravailler au 18 mai, 50 % en fin de mois. Actuellement 85 % ont repris, certains en roulement donc pas à temps plein.

« Le derniers ont été ceux du restaurant, qui a rouvert il y a tout juste quelques jours. » Avec toujours les précautions d’usage d’hygiène et de distanciation. « Nous restons très vigilants et, à la moindre suspicion de Covid, il y aurait bien sûr tests. »

Les projets

« Avril devait être marqué par la fête des 40 ans de l’association Notre Avenir. Ce n’est que partie remise pour le second semestre, à une date qui reste à déterminer. » Les travaux de construction du foyer de vie ont repris. « Le 1er niveau de maçonnerie sera terminé pour les vacances. La structure devrait ouvrir en été 2021. »

« Pendant la période où les travailleurs de l’Esat ont été absents, les personnes vivants seules à leur domicile étaient contactées quotidiennement par un professionnel afin de maintenir un suivi, notamment pour les plus fragiles, explique Pascal Chesnais. Pour les autres dans leur famille, elles étaient appelées une fois par semaine. C’est encore le cas à ce jour pour les quelques personnes qui n’ont pas repris pour cause de fragilité par exemple. »

Source : ouest-france.fr du 23/06/2020